Pourquoi opérer ?

Une otoplastie est une intervention chirurgicale qui a pour objectif de corriger une anomalie des pavillons de l’oreille qui sont trop décollés soit par excès de cartilage, soit par défaut de plicature de ce cartilage, soit en associant ces deux anomalies.

Comment se déroule l’intervention ?

  1. Les cheveux seront lavés le matin ou la veille de l’intervention et tenus attachés si ils sont longs ; les boucles d’oreille seront enlevées.

  2. L’intervention se déroule sous anesthésie locale ou générale.

  3. Les otoplastieincisions sont situées en arrière et parfois en avant de l’oreille dans des zones dissimulées. Le modelage de l’oreille est réalisé en agissant sur le cartilage et parfois en ôtant une languette de peau en arrière de l’oreille.

  4. En fin d’intervention, un pansement compressif est appliqué.

  5. Bien que cela ne soit pas systématique, prévoyez 2 à 3 jours d’arrêt de travail ou de dispense scolaire.

Les suites opératoires habituelles et les soins post-opératoires.

  1. la douleur est traitée par des antalgiques et disparaît en quelques jours. Les antalgiques sont plus efficaces s’ils sont pris avant que la douleur n’apparaisse. Cependant, l’oreille peut rester sensible pendant quelques semaines. Une ordonnance sera donnée à la sortie.

  2. En cas  de douleurs importantes et anormales, il faut reprendre contact avec l’équipe chirurgicale.

  3. il peut y avoir un œdème et des saignements modérés juste après l’intervention.

  4. le plus souvent, vous serez revu le lendemain ou le surlendemain de l’intervention pour un pansement.

  5. une protection par bandeau peut être prescrite pendant quelques semaines, surtout la nuit ou en cas de risque de traumatisme (dispense de sport et de baignade pendant quelques semaines). Habituellement, le bandeau est porté pendant 15 jours la journée, et 2 mois la nuit. Les sports violents à risque de retournement de l’oreille (sports collectifs avec ballon, sports de combat…) sont à éviter pendant 2 mois.

Les risques

Tout acte médical, même bien conduit, recèle un risque de complications. Il ne faut pas hésiter à prendre contact avec l’équipe chirurgicale qui vous a pris en charge (Contactez le 15 en cas d’urgence grave).

Les risque possibles sont les suivants :

  1. Des saignements abondants sont rares pendant ou après l’intervention. Dans des cas exceptionnels un hématome peut survenir et nécessiter de réopérer afin d’éviter un risque de déformations.

  2. Une augmentation de la sensibilité des oreilles pendant plusieurs semaines, pouvant gêner le port de lunettes.

  3. Présence de petites irrégularités malgré un résultat global  satisfaisant ou légère asymétrie de forme sachant que les oreilles sont rarement symétriques au départ.

Les risques exceptionnels sont les suivants :

  1. Troubles de cicatrisation de la peau derrière l’oreille qui devient épaisse, sensible et disgracieuse (cicatrice chéloïde). Cette complication rare est difficile à traiter et peut nécessiter de nouvelles opérations.

  2. Infection au niveau des oreilles pouvant entrainer unedéformation secondaire du cartilage.

Préparation : Douche la veille.

Temps d’hospitalisation : Chirurgie ambulatoire ou 24 H

Durée de la chirurgie : 60 à 90 minutes.

Anesthésie : Locale ou sédation vigile ou générale.

Douleur : Modérée (3/7), calmée par les antalgiques légers et anti-inflammatoires de courte durée.

Soins : Pansement de protection 48 heures, puis simple désinfection à la maison après la douche de la cicatrice, fils 4 à 8 jours, bandeau souple 3 semaines.

Complications rares : hématome, infection, cicatrisation retardée ou anormale / exceptionnelle : nécrose cutanée.

Contre-indications temporaires ou définitives : Tabac, hypertension, diabète mal équilibré, traitement faisant saigner.

Eviction sociale : 3 -8 jours.

Coût : La sécurité sociale rembourse entre 120 et 200€. Les compléments d’honoraires varient entre 150 et 500€ en fonction de la complexité.