Une ostéotomie de la mâchoire a pour objectif d’en modifier sa position, afin d’améliorer la fonction (amélioration de la mastication) et le profil (amélioration de l’harmonie du visage). Il existe plusieurs types d’ostéotomies; elles peuvent concerner la mâchoire du haut (maxillaire), ou celle du bas (mandibule), ou le menton. Parfois, il est nécessaire de faire les trois en même temps. Les dents de sagesse peuvent parfois être retirées dans le même temps opératoire que l’ostéotomie.

Les ostéotomies des machoires

ostéotomie d'Obwegeser

Ostéotomie mandibulaire, Comment avance-t-on la mâchoire du bas ?

ostéotomie de la mandibule

L’ostéotomie de la mandibule (ostéotomie d’Epker, ou d’Obwegeser ou Dalpon) se fait par l’intérieur de la bouche. Il n’y a donc pas de cicatrice extérieure.

La proximité du nerf mandibulaire inférieur explique la perte transitoire de la sensibilité de la lèvre inférieure.

Le déplacement de la mandibule modifie la position du menton et de la lèvre.

ostéotomie haute de la mandibule

Une nouvelle technique d’ostéotomie mini-invasive permet de limiter l’incision, ainsi que le risque de déficit sensitif après l’intervention.

Cette nouvelle technique simplifie les suites opératoires et nécessite une compétence et un équipement particulier.

Ostéotomie maxillaire, Comment avance-t-on la mâchoire du haut ?

ostéotomie du maxillaire (de Lefort I)

L’ostéotomie du maxillaire (ostéotomie de Lefort I) se fait par l’intérieur de la bouche. Il n’y a pas de cicatrice à l’extérieur. La proximité du nez permet une modification de la respiration nasale.

Le déplacement du maxillaire modifie la forme des sillons des joues, de la lèvre et de la position de la pointe du nez. (voir les principales modifications)

 

Comment se déroule une ostéotomie ?

L’opération est pratiquée sous anesthésie générale après consultation anesthésique préopératoire. Les incisions de la muqueuse se font dans la bouche, il n’y a pas de cicatrice extérieure.

Le chirurgien découpe l’os ce qui permet de le déplacer dans la direction prévue avant l’intervention. Les fragments osseux sont alors fixés par des mini-plaques en titane (ostéosynthèse) ou parfois des fils d’acier ou de titane. Des points de suture permettent de refermer la muqueuse de la bouche. Ils disparaissent (fils résorbables) en 2 à 4 semaines ou sont retirés en consultation.

Un blocage de la mâchoire du haut avec celle du bas est souvent réalisé. Les modalités et la durée du blocage seront précisées par le chirurgien. La consolidation osseuse est obtenue au bout d’environ un mois et demi (6 semaines). Les élastiques sont donc à mettre pendant 6 semaines après l’intervention.

Suivant les cas, le matériel d’ostéosynthèse (plaques et vis) peut être retiré quelques mois après l’intervention (entre 6 mois et un an après l’intervention)

En résumé :

  • Préparation : Douche aux antiseptiques locaux.
  • Durée de la chirurgie : 1h30 à 5 heures.
  • Anesthésie : Anesthésie générale.
  • Douleur : nécessite un recours aux antalgiques.
  • Soins : alimentation molle 6 semaines (2 semaines moulinée, puis 4 semaines molle)
  • Port d’élastiques: blocage dents serrées 6 semaines (2 semaines jour et nuit, puis 4 semaines la nuit seulement)
  • Complications : Hématomes, œdème (pendant 15 jours), troubles de la sensibilité
    complications rares : infection, retard de consolidation, nécessité de ré-intervenir
  • Interruption scolaire ou de travail: 15 jours minimum.
  • Éviction sociale : 3 à 21 jours.
  • Sport: 2 mois (3 mois pour les sports violents)
  • Suivi : Visite à 8-10 jours (sans radios), puis à 6 semaines, à 1 an et 2 ans (avec radios).
  • Hospitalisation: 3 à 5 jours.
  • Coût : La sécurité sociale rembourse entre 500 à 1100€. Compléments d’honoraires de 350 à 2500 € en fonction de la complexité.

 

Exemples de tarifs

exemple-de-tarifs

Les tarifs sont donnés à titre indicatifs, et adaptés en fonction de la complexité de la chirurgie. Un devis vous sera remis lors de la consultation avec le chirurgien.

Pour en savoir plus sur les suites opératoires.