osteoPeter

Ostéotomie Sagittale Haute (ou Courte)

L’ostéotomie sagittale de la mandibule est une intervention courante dans la chirurgie des dysmorphoses dentofaciales, y compris pour les dysmorphoses de faible importance.

tournevis de Fritzemeier permettant de synthéser les fragments osseux par une mini-incision
tournevis de Fritzemeier permettant de synthéser les fragments osseux par une mini-incision

La technique décrite dans cet article est une technique ancienne, décrite par Perthes Schloessmann en 1932. Il s’agit de l’ostéotomie mandibulaire Haute, ou courte, ou sus-spigienne. La plus grande difficulté est technique, puisque l’ostéosynthèse est très haute. Le tournevis contre-angle de Fritzemeier permet de limiter la difficulté, et redonne un intérêt à ce type d’ostéotomie.

 

 

 

 

Il existe donc trois techniques d’ostéotomies mandibulaires :

Les deux premières (Obwegeser et Epker) se ressemblent. La technique d’Eplker est une évolution de la première. Elles présentent toutes les deux l’inconvénient de se réaliser le long du nerf alvéolaire inférieur, et d’entrainer une hypoesthésie partielle dans certains cas (7 à 67% des cas selon les séries). La technique de l’ostéotomie Haute présente l’avantage de se situer au dessus du nerf. Les pertes de sensibilité sont donc moins fréquentes (0,4 à 0,5% des cas selon les séries).

trait d'ostéotomie par rapport au nerf
trait d’ostéotomie par rapport au nerf

L’ostéotomie (trait noir sur le schémas) commence en dedans au DESSUS de l’épine de Spix, et si dirige vers le dehors en en s’en éloignant.

Le risque de lésion du nerf est donc moins important.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les avantages de la technique :

– incision plus courte (suites plus simples; moins de gonflements, moins de douleurs, et moins de difficultés à positionner les élastiques)
– protection du nerf alvéolaire (diminution du risque de perte de sensibilité des lèvres)
– réduction du risque de fracture lors du clivage (diminution de la durée opértoire)
– possibilité d’abaisser l’angle mandibulaire (amélioration de l’esthétique et absence d’encoche osseuse palpable sur le bord inférieur)
– moins d’effet sur les ATM (moins de douleurs articulaires après l’intervention)

Les effets sur les Articulations Temporo Mandibulaires :

osteoH-ATMLorsque l’on réalise une ostéotomie mandibulaire avec la technique d’Obwegeser, ou d’Epker, les axes d’avancée sont convergeants. Un effet divergeant s’applique donc sur les ATM (cf schémas). Dans la technique de l’ostéotomie Haute, les axes d’avancée sont parallèles, et donc plus neutres sur les ATM.

 

La possibilité d’abaisser l’angle mandibulaire

osteoPerthes-ScholsmannAngle